Portrait du mois : Elora François

2 commentaires

Je m’appelle Elora François, ancienne service civique chez Bio Consom’acteurs, je rejoins de nouveau l’aventure ! Je suis actuellement en alternance sur les questions de dynamiques citoyennes, dans une formation à la concertation territoriale. Pour moi, la concertation territoriale est un outil très intéressant pour réussir à embarquer vers les transitions, de manière démocratique et consentie.

Pourquoi as-tu rejoint Bio Consom'acteurs ?

Mon aventure avec Bio Consom’acteurs a commencé en septembre 2020, lorsque j’y ai réalisé un service civique de 6 mois, dans le cadre de ma formation en sciences politiques. Cette expérience m’a permis de grandir, professionnellement et personnellement. C’est pourquoi quand l’équipe de Bio Consom’acteurs m’a proposée de rejoindre le Conseil d’Administration de l’association, j’ai accepté, pour participer à faire grandir cette association pleine de beaux projets (et de belles personnes).

Quelle est ta vision de la bio ?

Pour moi, la bio représente le respect du cycle de la vie, de la biodiversité, de nos territoires. Mais elle offre aussi une vision alternative de nos modèles de production et de consommation où les producteur·trice·s peuvent vivre dignement de leur travail, à l’origine même de la vie rappelons-le. La bio laisse aussi l’espoir d’une souveraineté alimentaire prochaine et d’une nourriture saine accessible à toutes et à tous. Un beau projet, somme toute.

Quels moyens d'action semblent les plus pertinents pour agir face à l'urgence climatique et sociale d'après toi ?

Je pense qu’il y a autant de moyens d’actions pertinents pour agir, que de personnes sur ce monde. Pour répondre aux urgences climatiques, environnementales et sociales, qui sont déjà bien réelles pour bon nombre de personnes, on va devoir faire face à des changements drastiques de société, où (presque ?), toutes les initiatives et les manières d’agir sont légitimes et nécessaires.

Je suis convaincue que pour agir efficacement, il est nécessaire de prendre en compte nos privilèges : comme l’expliquent très bien Annabelle Aim & Cannelle Fourdrinier dans une vidéo de Julien Malara.

Commentaires

Ravi de voir des jeunes qui ont découvert BCA par un service civique confirmer leur passage par un engagement "politique". L'avenir leur appartient ! Je garde aussi un bon souvenir du travail mené durant ce service civique (j'étais en administrateur de BCA) Bienvenue à toi !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
4 + 15 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.