Velouté de potimarron aux épices

Certains l'aiment chaud et tant mieux, manger épicé est bon (pour la santé) tout court. Des études récentes montrent que les épices, et plus particulièrement le piment, auraient des vertus non négligeables pour la santé, voire pour lutter contre le cancer. Ainsi une étude chinoise de 2015 montre que les personnes qui mangent du piment fréquemment (à raison de six à sept fois par semaine) ont un risque de mortalité prématurée réduit de 14% par rapport à celles qui en mangent moins d'une fois par semaine.

Des résultats à prendre avec précaution, comme toute étude scientifique isolée avant qu'elle soit vérifiée, reproduite, contredite et améliorée par des pairs. En tout cas, le lien de cause à effet (ici manger du piment et avoir une bonne santé) n'est pas confirmé. On peut ainsi se demander si le fait d'être en meilleure santé ne vient pas d'autre chose; par exemple des composés du piment lui-même, ou d'un comportement du mangeur, qui, échauffé par le piment, mange moins et est donc est en meilleure santé. Ou alors, si manger du piment ne serait pas lié à d'autres facteurs non mesurés comme boire plus de thé vert, connu pour ses bénéfices sur la santé.

Le plus important (et le meilleur conseil qu'on puisse vous donner) reste d'avoir une alimentation relativement diversifiée, riche en végétaux, bio, et de manger en fonction de sa faim et de sa satiété. Car on est ce qu'on mange!
 

Toujours est-il que les épices (curcuma, gingembre, clou de girofle, cumin...), à l'instar d'autres végétaux comme les herbes aromatiques (thym, origan, sauge...), sont bel et bien souvent riches en antioxydants. Ces composés chimiques sont, eux, bien connus pour protéger les cellules contre le vieillissement. Inclure des épices peut donc non seulement relever vos plats, mais aussi votre santé. (Au fait: les aliments bio contiennent davantage d'antioxydants! ;)

 

Pour fêter le coeur de l'hiver, voici une recette qui allie la douceur du potimarron, l'onctuosité de la coco et l'espièglerie dépaysante des épices, ici la cannelle et la cardamome. En plus, elle est facile.

 

Velouté de potimarron aux épices, noisettes et lait de coco

- 1 kg de potimarron
- 200 mL de lait de coco
- 1L d'eau
- 2 bâtons de cannelle
- 3 gousses de cardamome
- une bonne poignée de noisettes
- 4 cuillères à soupe de purée de noisettes

Couper le potimarron en cubes, le mettre dans une marmite et le faire cuire dans l'eau avec les bâtons de cannelle (environ 20 minutes à partir de l'ébullition).
Pendant ce temps, faire griller les noisettes à sec dans une poêle puis les concasser.
Ouvrir les gousses de cardamome et écraser les graines à l'aide d'un mortier.
Battre la purée de noisettes avec le lait de coco.
Quand le potimarron est cuit, jeter les bâtons de cannelle, ajouter la cardamome, du sel et du poivre, mixer.
Servir le velouté dans des bols, ajouter une cuillère à soupe de crème coco-noisettes et un peu de noisettes sur chaque plat.

 

 

Crédit photo d'en-tête : F_A

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.