Un empoisonnement universel

un empoisonnement universel fabrice nicolino

Le dernier ouvrage de Fabrice Nicolino, rescapé du massacre de Charlie Hebdo du 7 janvier dernier, dessine les liens qui existent entre les alchimistes d’antan, l’industrie chimique d’aujourd’hui et les millions de molécules qui polluent aujourd’hui la planète et ses habitants.

De l’acide nitrique aux nanotechnologies, en passant par les plastiques, le Zyklon B, les gaz de combat, l’agent orange, l’atrazine, l’amiante, les phtalates et le bisphénol, l’industrie aura synthétisé en un peu plus d’un siècle plusieurs dizaines de millions de substances chimiques différentes. Ce sont ces substances, et surtout l’utilisation qui en a été faite et ses conséquences, que Fabrice Nicolino raconte et dénonce dans ce livre. Il explique comment l’industrie chimique (représentée par les BASF, Bayer, Syngenta et consorts) et l’État se sont accointés, au tout début du XXème siècle, pour fabriquer des armes de guerre. Et accuse l’État d’avoir fermé les yeux sur les effets de toutes ces substances sur la santé humaine, la faune, la flore, les sols, l’air, l’eau, l’atmosphère, le climat, etc. Alors qu’on retrouve ces substances partout : non seulement dans le moindre objet d’usage courant actuel (sacs, meubles, jouets, vêtements, électroménager, agriculture, etc.), mais aussi sur le dos de fourmis d’Amérique tropicale ou encore au cœur du bassin du Congo.  Fabrice Nicolino n’épargne pas non plus les autorités publiques, que ce soit l’OMS, la FAO ou encore l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), dont il dénonce les conflits d’intérêts. Un ouvrage anxiogène mais argumenté, grâce à une très riche documentation, historique et scientifique. « Il s’agit bien d’un emballement général de collisions, au sens chimique. Les tenants de la chimie industrielle aiment comparer la vie à un jeu de Meccano. Mais la vie n’est pas un jeu ».

Un empoisonnement universel, de Fabrice Nicolino, paru en septembre 2014
Les liens qui libèrent
23 euros
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.