Non à la ferme-usine de mille vaches!

9 commentaires
Vaches laitières sur caillebottis libre - ferme expérimentale de Thiverval Grignon

A Drucat, près d'Abbeville (80), aux portes de la Baie de Somme, va être construite la première ferme d'élevage intensif de vaches en France, baptisée la Ferme des 1000 vaches. Alors que 90% des Français sont opposés à l'élevage industriel, le permis de construire  a été accordé le 7 mars dernier. Les avocats de l' Association de riverains Novissen ont déposé un recours pour contester ce permis de construire. Mais le permis a été confirmé en mai dernier et les travaux ont commencé. Selon le Courrier Picard, Novissen et la ville de Drucat déposeront d'ici quelques semaines de nouveaux recours pour tenter d'arrêter ce projet.
L' usine des 1000 vaches c'est :

 ·  du lait low cost , de la viande de réforme destinée aux cantines scolaires
·  un air vicié , des terres polluées , l'épandage de 40 000 tonnes de boues résiduelles par an sur 24 communes
·  des algues vertes en Baie de Somme , comme en Bretagne
·  des jeunes agriculteurs qui ne pourront plus s'installer
·  des risques d'explosion , des risques d' épidémie
·  des risques pour la santé de tous 
Selon Novissen, 90 % des citoyens sont opposés à ce projet.


--> Signons la pétition contre ce projet de ferme-usine pour enfin dépasser les 40 000 signatures espérées par Novissen
--> Soutenons l' association de riverains Novissen en restant informé(e), en adhérant, en participant aux futures actions
 -->> Faire signer la pétition pour un moratoire et la retourner à Novissen. Elle sera adressée à Mme Batho, ministre de l'environnement .
 

Commentaires

pour une agriculture à taille humaine dans le respect des hommes, des bêtes et de l'environnement

Mon grand père et mon père étaient agriculteurs ils avaient 7 vaches qu'ils aimaient elles faisaient partie de leur vie quotidienne ils respectaient leurs animaux qui leur rendaient. A-t-on oublié la notion d'ETRES VIVANTS.

je suis pour . On ne fournira pas en produit de la ferme une megapole de 20 millions d'habitants ( la region parisienne) Donc cette usine se sera du travail pour des francais et les betes vendu en france autant d'animaux qui ne seront plus importé . Bref que du bonheur .. en attendant mieux .

Qui pourrait nous faire croire qu'un tel "projet" soit porteur : boucherie, souffrances... POGNON ! Oh, les vilains !

Comment l'Europe peut-elle envisager des aires de concentration d'animaux telles que celles-ci, sans laisser sortir les vaches dans les paturages?
Aprèsles poules, les lapins, les oies, les cochons, les chèvres et brebis,voilà les vaches....Tous ces gens sont-ils tombés gravement sur la tête et veulent-ils un élévage "de merde", partout en Europe.
IL Y EN A MARRE DES SUBVENTIONS A UN ELEVAGE ET UNE AGRICULTURE SANS AME? SANS RESPECT DE LA TERRE, DES ANIMAUX ET SURTOUT DES VRAIS AGRCULTEURS ET ELEVEURS QUI VONT CREVER DE CES INDUSTRIES DE SOUFFRANCE ANIMALE ET DE RENTABILITE PURE ET DURE SANS MORALE ET ETHIQUE.HONTE AUX POLITIQUES QUI SOUTIENNENT CES INDUSTRIES D'ANIMAUX.

En Espagne, "Dans les Picos, les dommages des loups aux bovins battent des records historiques
Les éleveurs ovins et caprins disparaissant, poussé a se retirer par le loup, celui ci se rabat sur les bovins et équins"."Du 1 janvier au 7 novembre 2013, 153 bovins y sont passés pour le seul parc des picos."

Nos gouvernants prennent les devants en proposant des élevages industriel de remplacement, car la situation en France ne va pas tarder a ressembler a nos voisins
En Italie, La région autour d'Orvieto et San Venanzo est très impactée (Allerona, Castel Giorgio ...) Un des éleveurs a eu 17 bovins et 4 chevaux tués l'année dernière (37000e) et 12 veaux déjà cette année (dommages 24000e). Les fonds de compensation manquent. Les éleveurs ont déposé une requête.
Piémont, Lombardie, Toscane, Ombrie ... ils n'en peuvent plus ..

Un éleveur a remplacé ses ovins par des bovins au fond d'une des vallées, pensant qu'il aurait moins de problèmes. Mais les loups ont attaqué plusieurs de ses veaux cette année ainsi qu'une mule. Les Italiens ont remarqué que la taille des meutes s'agrandit, signe que les loups sont bien nourris.

Les élevage industriels se félicite du retour du loup et remercie leurs protecteurs mais ne comprennent pas que ces mêmes irresponsables qui détruisent les petits élevages, leur mènent la vie dure. Doivent ils augmenter les subventions indirectes qu'ils versent aux défenseurs du loup qui comme le dit l’association pour la protection des animaux sauvage, relayé par Férus, le loup une opportunité éco touristique, 2 millions de visiteurs dans le seul parc des abruzzes en Italie. ET tant pis si ça dérange le loup et l'ours!
A lire dans "le loup dans le haut diois" article "les mensonge de férus" et "campagne d'intoxication pour la défense du loup" octobre 2013
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/10/les-mensonges-de-ferus....
http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2013/10/campagne-dintoxication-...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.