Comment réussir ses semis ?

Quelques conseils et astuces pour se lancer, ou trouver des idées pour faire vos semis.

La réussite des semis est un travail d’artiste, mais pas de panique, nous sommes là pour vous aider ! Vous passerez du statut de jardinier.e amateur.trice à celui de chef.fe semeur.se… Plusieurs paramètres sont à prendre en compte si vous voulez parvenir à ce « surnom » : le choix des bons contenants, du terreau adapté au semis (Privilégiez les rares marques qui ne contiennent pas de tourbe, car son prélèvement est très industrialisé), le lieu où vous vivez, vos choix variétaux et enfin les saisons.

La saison des semis

Il n’y a pas de saison pour semer, mais si vous voulez avoir des légumes cet été, le moment idéal se situe entre février et mai. Dans cet article, nous nous concentrerons sur les semis en intérieur : tout le monde ne possède pas un jardin ou un accès à l’extérieur propice à la réalisation de semis. Voici les étapes à suivre pour être sur.e de pouvoir déguster vos propres légumes !

Certaines variétés ont besoin de beaucoup de chaleur pour bien germer. C'est pourquoi les semis sont réalisés à l'intérieur, dans une pièce chaude et bien éclairée, dans des godets dits biodégradables : vous pouvez aussi récupérer des pots de yaourt, des boîtes d’œufs ou des rouleaux de papier toilette – en constituant un fond en pliant l’une des extrémités vers l’intérieur.

Les semis en godets permettent d'élever les plantes individuellement et de les transplanter bien enracinées, avec leur motte de terre. Certains godets biodégradables permettent un repiquage direct avec le godet, qui se dégradera dans le sol.  

Choisissez bien vos graines ! En effet, si vous voulez que vos plantes poussent bien, mieux vaut trouver les semences adaptées à votre région et à votre environnement. Pour récupérer vos graines après la récolte, privilégiez des « semences de population » certifiées en agriculture biologique et non des semences hybrides (« F1 » dans le commerce) ou des graines enrobées issues de l’agriculture conventionnelle.

Si vous ne pouvez pas en récupérer directement auprès d’un voisin ou d’un agriculteur, vous pouvez en commander sur différents sites. Voici quelques liens utiles (la liste n’est pas exhaustive) :
https://kokopelli-semences.fr/fr/
https://www.agrosemens.com/
https://www.biaugerme.com/
https://essembio.com/
https://m.fermedesaintemarthe.com/
Vous pouvez également vous rendre en jardinerie. Notez que vous y trouverez, le plus souvent, uniquement des semences hybrides (même bio).

Les étapes à suivre :

- Munissez-vous d'un terreau de semis très fin (et sans tourbe si possible, comme indiqué plus haut).
- Remplissez vos godets de ce terreau puis tassez à la main, humidifiez et laissez un petit espace pour semer vos graines.
- Répartissez les graines régulièrement sur la surface et recouvrez de quelques millimètres de terreau de semis : il faut que la graines « colle » à la terre. Placez 1 à 8 graines par godet en fonction de votre objectif et de la graine. Si vous semez des courgettes, des courges ou des concombres, pas plus d’une alors que si vous semez de la ciboulette, ou du persil pas moins de 8.
Les graines doivent être semées à une profondeur à peu près équivalente à cinq fois leur épaisseur.
- Arrosez/ vaporisez délicatement vos godets sans détremper la terre.
- Placez vos godets dans une mini serre et refermez le couvercle ou choisissez en endroit abrité et exposé. Placez la serre sur un rebord de fenêtre à la lumière du soleil idéalement non loin d'une source de chaleur pour faciliter la levée.
 
Astuces :

Pour les fortifier avant la plantation, vous pouvez diluer des purins végétaux (spécial semis ou d'ortie par exemple) à l'eau d'arrosage. Pulvérisez tous les 10 jours vos petites plantules mais faites attention à respecter les conseils de dilution : trop concentré, cela peut tuer la plante

Une fois les plants levés et en fonction de vos choix culturaux, il est conseillé de faire un repiquage en godets avant la mise en place définitive en pleine terre.  Par exemple les tomates peuvent être semée une première fois assez serrées puis repiquées individuellement avant d’être plantée : vous gagnerez de l’espace au début et vous stimulerez leurs racines en repiquant.

Avant de mettre en terre vos plants, vous pouvez les « endurcir » c’est à dire les mettre dans des conditions plus froides et plus adaptées à leur développement futur que dans votre mini serre ou que sur votre terrasse.
Si vous semez directement en terre et à l’extérieur des petites graines (carottes, radis, navets..) vous pouvez les mélanger avec du sable fin.  

Partagez-nous vos photos, ou astuces personnelles !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.