Ramène ta courge !! Recettes d'automne

Ça y est ! Nous y sommes ! Et oui les feuilles tombent, les arbres se colorent, une bruine et une humidité ambiante nous y amènent… On chausse des bottes, on enfile les manteaux, on s’enmitoufle dans des écharpes et on protège nos têtes et nos mains… L’automne est là. Et avec ses balades joyeuses et fructueuses en forêt, d’autres petits trésors du jardin arrivent dans nos assiettes… Halloween l’annonce outre-Atlantique, la fête des morts use de la citrouille mais nous serions bien pauvres de penser que cette citrouille ne sert qu’à décorer… Pour ce mois de novembre, je vous invite donc à faire un petit tour d’horizon des courges, de leur petit nom cucurbitacées.

-> Le potiron : La courge la plus consommée. Gros, de couleur orange et strié, c’est une courge qui rend assez d’eau sans trop non plus (la citrouille, elle, est assez peu intéressante à consommer car elle rend beaucoup trop d’eau).  Cette courge peut également avoir la «carapace» d’un vert très foncé. Son goût est doux et légèrement sucré, très typique.

-> Le potimarron : Petite courge orangée, de la forme d’un ballon, son goût rappelle comme son nom l’indique le marron ou plutôt dirons nous la châtaigne. Ses amis et alliés dans vos recettes seront la châtaigne mais aussi les fruits secs tels que la noisette. Sa chair est très ferme et permet des purées aussi douces et onctueuses qu’une patate douce.

 

-> La butternut : Courge orange-marron clair de la forme d’une grosse poire. Traduit littéralement par noix de beurre, cette courge est douce, a un léger goût de noisettes. Délicieuse en velouté, elle remplace également très bien le potimarron là où on peut le mettre. Sa chair est ferme.

-> La  spaghetti : Elle amuse beaucoup, une courge jaune de la forme d’un ballon de rugby. Une fois cuite, sa chair se détache tels des spaghettis. Aussi il est plaisant de la cuisiner comme de vrais pâtes : avec du fromage et de la crème,  à la carbonara etc etc…

 

-> La pomme d’or : Petites boules jaunes orangées dorées. Elles portent bien leur nom ces petites courges. Elles sont idéales à farcir et ont une chair au goût plutôt typique avec une légère amertume.

 

-> Le Jack be little : Mini potiron, il est idéal à farcir et garnir. Sa chair est douce comme celui d’une patate douce, plutôt farineuse et légèrement sucrée.

-> La patidou : Petite courge striée de forme plutôt ronde, elle est verte et blanche. Sa chair a le goût de châtaigne fraiche.

 

-> Le pâtisson : En forme de disque dentelé, il est de couleur orange vif à blanc. Jeunes, ils peuvent être consommés crus comme des courgettes. Leur goût rappelle l’artichaut. Ils rendent assez d’eau.

 

Les courges côté santé :
Manger de la courge, ça donne la pêche ! Et surtout un joli teint de pêche ! Et oui, les courges d’hiver sont connues pour leur très haute teneur en béta carotène et en vitamine A. Pour ceux qui ne connaitraient pas l’intérêt d’une telle vitamine, quelques uns de ces effets sont pourtant non négligeables : Lutte contre les bactéries, Amélioration du rétinol permettant une meilleure vision, antioxydant, maintien de la peau en bonne santé…
Elles contiennent également du fer, du manganèse, du cuivre, de la vitamine B2, de la vitamine B6, de la vitamine C, de la vitamine K et tout cela permet au corps de lutter contre les radicaux libres et contre le vieillissement… Alors la courge est un aliment sain et santé ? Et bien oui…

Préparer les courges :
Aïe aïe, certains se crispent rien qu’à l’idée de préparer des courges : Trop dur, trop long…
Et si on se posait les bonnes questions : Quelle préparation pour quelle courge et avec quels outils ?
Certains n’ont même pas besoin d’être épluchés quand d’autres pourront être cuits et évidés ensuite.
- Les bons outils : Un grand couteau de cuisine bien affuté, ou si possible en céramique pour trancher en deux puis en gros quartier.
- Un petit couteau de cuisine bien affuté, si possible en céramique pour tailler en dés.
- Un économe en céramique pour éplucher même les plus résistants.
- Une cuillère à soupe pour évider les courges.
Ces outils vous permettront de venir à bout de toutes les courges !
Mais faut-il les éplucher ? Pas nécessairement.
Les courges à farcir (little jack, patidou, pomme d’or…) seront cuites avec la peau, puis dégustées à la cuillère. Le potimarron peut être cuit avec la peau, comme les courges à peau lisse. Une fois cuit, la peau se détache aisément. Pour le potimarron, la peau devient tendre à la cuisson et peut être consommée ! Vous serez surpris de la texture de la peau qui devient aussi tendre que sa chair. Quant à la spaghetti, comme elle se creuse à la cuillère une fois cuite, inutile de l’éplucher…
A éplucher : Les potirons, les butternut (à part si vous choisissez d’enlever la peau par la suite)

Cuire les courges :
Quelle cuisson adopter pour bien cuire les courges ? Tout d’abord, d’un point de vue santé, l’intérêt des vitamines est… de les consommer ! Plusieurs méthodes de cuisson sont bien trop agressives et pourraient détruire ces propriétés (four trop fort, vapeur forte sous pression, BBQ). Pour cuire, préférez de manière générale les cuissons douces !
Pour une cuisson à l’eau, pour les soupes par exemple, si vous ne jetez pas l’eau, il n’y a aucun problème.  Mais attention, jeter l’eau revient trop souvent à jeter les vitamines et minéraux qui s’échappent à la cuisson par transfert.
Préférez enfin une cuisson à la vapeur douce (panier en bambou, cuit vapeur) ou à basse température. La basse température commence à être connue de tous : Sans eau ou presque, à moins de 80°, elle permet de préserver les qualités nutritionnelles des aliments mais surtout elle garantit la saveur des aliments. La marque Warmcook me permet depuis quelques temps de tester ce mode de cuisson dont je suis particulièrement ravie. Avant de vous en parler davantage, je vous mets un lien pour plus d’informations.
Enfin par gourmandise, vous pourrez tout de même opter pour rôtir les courges, car c’est époustouflant et terriblement délicieux !

Recettes de courges :
Les courges peuvent être cuisinées d’une multitude de façons, en pain, en entrée, en plat, farcis, rôties, en dessert, en confiture. Ci-dessous, plusieurs recettes créées à l’occasion de ce sujet, spécialement pour vous :

- côté boulange: pain marguerite brioché aux graines de courge
- côté galettes: galettes d'automne au potimarron et flocons de châtaigne: Des galettes gourmandes avec une tendance sucré-salé, pleine de gourmandise. Régression assurée, retour à l’enfance et à la douceur.
- côté veloutés: velouté de potimarron châtaigne au gomasio de marron-noisette
- côté street food: pizza butternut roquefort noix
- côté plat gourmand : -> nuage de Saint Jacques et potimarron rôti parfumé aux saveurs des îles: Plat plein de saveurs alliant le goût crémeux du potimarron, une crème aux saveurs douces et épicées à la finesse des noix de Saint-Jacques. Pour un plat qui habille une belle soirée.
                                        -> spaghettis de courge méditerranéens
- côté farcis: ->Jack be little farcies à la crème de chèvre-riz
                      ->pommes d’or farcies au tofu fumé
- côté desserts : crèmes desserts butternut amandes
- côté miamourdises: confiture de courge, citron-gingembre
 

Ces conseils vous sont offerts par Noémie, la Cerise agitée, dont le blog se trouve ici!

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.