Bio Consom'info n°64

Bio Consom'acteurs - Agir pour une bio locale et équitable

Bio Consom'info n°64 – Juillet 2013

ours blanc rechauffement climatique

La croissance sera décarbonée ou ne sera pas !


La croissance est considérée comme un indicateur économique essentiel dans notre société. Cela fait plus de trente ans que les élus et les économistes nous expliquent que sans croissance point de salut. Ainsi, Nicolas Sarkozy affirmait durant sa campagne de 2007 : «J'irai chercher la croissance avec les dents». et François Hollande avait fait de la relance économique et de la croissance en Europe un thème majeur de sa campagne électorale de 2012.

La forte croissance économique qu’ont connue la plupart des pays développés entre 1945 et 1973, jusque la 1ère crise pétrolière en 1973, a engendré une société de consommation du toujours plus. Cette période fait figure d’âge d’or, assurant le plein emploi. Mais le côté obscur de ce modèle économique, c’est qu’il se basait sur l'augmentation de l'extraction du pétrole, donc sur l’épuisement des ressources de la planète avec des émissions de gaz à effet de serre en conséquence.

Depuis 1945, les activités humaines ont dégradé notre planète, fait disparaître de nombreuses espèces de flore et de faune, causé le réchauffement climatique, pollué l’environnement.

Lors de la conférence internationale organisée par l’IDDRI (Institut du développement durable et des relations internationales) les 12 et 13 juillet derniers sur le thème « Une société innovante pour le XXIè siècle », le constat de l’impossibilité d’une croissance infinie sur un monde fini a été pris comme une évidence ; de même  que l’impact de notre système économique sur le dérèglement climatique. Le président de l’assemblée nationale, Claude Bartolone, a lui-même déclaré : « Nous pouvons vivre avec 4% de déficit, pas forcément avec 4 degrés de plus ».

Les élus commenceraient-ils à comprendre ? Ne crions pas victoire trop vite, puisqu’au même moment Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, déclare vouloir faire une « exploitation écologique » des gaz de schiste !

Au-delà de la problématique gaz à effet de serre produits par l’utilisation de quantités considérables de combustibles fossiles, c’est aussi notre système économique qui est en panne. Nous nous devons de construire un nouveau paradigme. C’est ce qui ressort de la conférence sus-visée. [Pour en savoir plus...(1)]

C’est ainsi, c’est l’évidence même, que la relance de la croissance - pour parler comme les élus et les économistes, ne peut se faire qu’en investissant dans la transition vers une économie sobre en carbone ; notamment par la transition énergétique et la transition agricole (l'agriculture est la deuxième source de gaz à effet de serre en France).

Nicolas Hulot, porte-parole de la France au sommet de la Terre  de Johannesburg (Af. du sud) en 2002, se trouvait aux côtés du président Chirac lorsque celui-ci avait lancé devant l'assemblée plénière : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ». Nommé envoyé spécial pour la protection de la planète par le président  Hollande, il est à espérer que Nicolas Hulot saura convaincre ce dernier de mobiliser la communauté internationale sur la crise écologique mondiale, lors de la conférence sur le climat qui se déroulera à Paris en 2015, et aussi de lancer un vaste programme de décarbonisation de l’économie mondiale, désormais devenu urgentissime. Selon Pascal Canfin, ministre délégué chargé du développement, « les ressources de la planète sont limitées. Deux choses n'ont pas de limite : l'intelligence et la bêtise humaine. A nous de choisir ! ».

Claude Jourdren, vice-président de Bio Consom'acteurs

(1) Pour en savoir plus :
Présentation de la conférence

-> Lire également:  Le double épuisement de nos sociétés industrialisées
-> Voir la nouvelle enquête de Marie-Monique Robin : Sacrée croissance ! ICI et LA.
-> Voir "Une autre croissance plus respectueuse de l'environnement est-elle possible?" Réponse de Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, qui souligne que cette croissance ne sera possible que si elle est portée par les politiques.




 

 

LA BIO
À VOIR ET À LIRE


UNE AUTRE FINANCE POUR UNE AUTRE AGRICULTURE?

Cigales, Terre de liens, cagnottes solidaires...Cet ouvrage, coordonné par le Mouvement interrégional des associations pour une agriculture paysanne (Miramap), fait le point sur les outils de finance solidaire existants, pour soutenir une agriculture à petite échelle, bio, paysanne et en circuit court. Il est destiné aussi bien au grand public qu'aux agriculteurs et aux acteurs de l'économie sociale et solidaire.

DOSSIER ET DÉBATS


11 PLANTES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉES BIENTÔT AUTORISÉES EN EUROPE?

Le vote sur l'autorisation de commercialisation de 11 plantes génétiquement modifiées en Europe n'a pas atteint de majorité qualifiée, lors d'une réunion de la Commission européenne et des Etats membres, le 11 juillet 2013. Ce sera au commissaire européen à la santé et à la consommation, Tonio Borg, de trancher d'ici quelques semaines.



LA MÉTHODE DE LA FERME DU BEL-HELLOUIN

Visite à la ferme du Bec Hellouin, dans l'Eure, où un couple de non-agriculteurs arrive à produire environ 100 paniers de fruits et légumes sur quelque 4 hectares...en permaculture.



BIO ET AUTONOME: LE CHAMBOULEMENT D'UNE FERME CONVENTIONNELLE

Dans la Nièvre, en Bourgogne, Nadine et Jean-Paul Loisy ont repris la ferme laitière de leurs parents. Pour résoudre les problèmes de santé interminables de leurs animaux, ils ont décidé d'opérer un virement à 180 degrés dans leurs méthodes agricoles. L'enjeu: regagner leur autonomie et reprendre en main le métier d'éleveur. Entretien avec Nadine Loisy.

L'ASSOCIATION
RELAIS

jardin cocagne angevin angers insertion

A LA DÉCOUVERTE DU JARDIN DE COCAGNE ANGEVIN

Des bénévoles de Bio Consom'acteurs Pays d'Angers sont allés visiter le Jardin de Cocagne angevin début juin. Un jardin où les maraîchers sont des personnes en insertion (chômeurs longue durée, ex-détenus, personnes aux petits revenus, etc.), et où tout est cultivé en bio. Les fruits (et légumes) de ce travail sont vendus sous forme de paniers, à des particuliers. Et seront dès l'automne présents sur un marché bio, à Saint-Barthélémy-d'Anjou.

AGIR
AGIR AU QUOTIDIEN


MANGER MOINS DE VIANDE: POURQUOI ET COMMENT?

On nous dit qu'il faut manger moins de viande, pour l'environnement, pour la santé et pour plein d'autres choses. Noémie nous accompagne pour mijoter de jolis plats végétariens et complets. Vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas comment cuisiner tofu, tempeh et autres seitans. Miam!

SE MOBILISER


PARTICIPEZ AU JEUDI VEGGIE!

Promouvoir l'alimentation végétarienne une fois par semaine auprès du grand public et des décideurs, tel est l'objet de la campagne Jeudi Veggie. Comme il n'y aura pas de viande pour tout le monde lorsque nous serons 9 milliards sur Terre, nous vous invitons à y participer. De quoi rendre votre jeudi (ou mardi, ou un autre jour) tofu.

AGENDA

SAMEDI 27 JUILLET 2013 /

4ème journée Ecocert à Marciac (32)

VENDREDI 9 AOÛT 2013 /

Festival jazz et folk Humani-Terre à Taradeau (83)

MERCREDI 14 AOÛT 2013 /

14ème fête de la bio et du naturel à Correns (83)

SAMEDI 14 SEPTEMBRE 2013 /

10 ème édition de la fête des plantes et du jardin aux Mureaux (78)

SAMEDI 14 SEPTEMBRE 2013 /

Week-end des découvertes écocitoyennes à Bouc-Bel-Air (13)

DIMANCHE 15 SEPTEMBRE 2013 /

Bio-rando à Brindas (69)
Soutenir l'association - Adhérer en ligne ici L'ASSOCIATION PRÈS DE CHEZ VOUS
Bio Consom'acteurs
Nous retrouvez : Twitter Facebook