dossiers et débats

L’étude NutriNet-Santé recrute des super-volontaires !

1 commentaire

En septembre, vous avez la possibilité de devenir un super-héros, autrement dit un volontaire de l’Etude NutriNet-Santé ! Les chercheurs de l’équipe  de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN) de l’université Paris 13 ont besoin de vous ! Au cours de cet article, vous découvrirez l’étude NutriNet-Santé et plus particulièrement BioNutriNet-Santé ainsi que le volontariat.

Présentation de l’étude NutriNet-Santé

Déjà plus de 160 publications scientifiques ont été réalisées dont certaines sont parues dans les plus prestigieux journaux scientifiques tels que JAMA ou encore British Medical Journal (BMJ). Plus de 200 présentations lors de congrès scientifiques ont été effectuées et autres répercussions médiatiques.
Des thématiques très intéressantes et répondant aux enjeux de santé publique sont étudiées. En effet, l’équipe de chercheurs développe de nouveaux programmes de recherches sur l’image de soi et obésité, les additifs, les aliments ultra-transformés et bien sûr l’agriculture biologique et pesticides
A noter que dans le cadre de la cohorte NutriNet-Santé, il existe depuis 2009  BioNutriNet-Santé, un volet spécifique de l’étude sur la consommation d’aliments issus de l’agriculture biologique et leurs impacts sur la santé.

Focus sur BioNutriNet-Santé

Cette étude permet d’identifier les différents profils de consommateurs de produits biologiques (évaluer la consommation et identifier les motivations,…), évaluer les conséquences environnementales des différents mode de production (bio ou conventionnel) et estimer les impacts environnementaux des modes de consommation des différents profils puis préciser les relations entre le statut nutritionnel, le statut toxicologique et la proportion d’aliments issus de l’agriculture biologique.

Une étude a mis en évidence pour la première fois la consommation d’aliments biologiques et la diminution des risques de cancers. Effectivement il a été constaté une diminution de 25 %  chez les personnes qui consomment régulièrement des produits issus de l'agriculture biologique [1]. Ces résultats pourraient s’expliquer par la diminution/absence de pesticides dans ces produits. Les chercheurs mettent en garde contre les conclusions trop hâtives, ces derniers relatent que les études épidémiologiques  ne peuvent pas être la preuve définitive d’une causalité. Il est nécessaire de multiplier les études afin de confirmer les relations entre les cancers et la proportion d’aliments biologiques.

A savoir que l’association Bioconsom’acteurs est un partenaire de l’étude et contribue à vulgariser les résultats de cette dernière. Vous pouvez consulter nos web bandes-dessinées sur notre site : « Qui sont les mangeurs bio ? » et « La web BD BioNutrinet revient ! »

Devenir volontaire

Afin de participer à l’étude, le volontaire doit avoir au moins 18 ans, peut être en bonne santé ou malade et consommateurs de produits biologiques ou non. L’étude étant réalisée en ligne, il est nécessaire d’avoir accès à internet et une adresse email valide.
Le volontaire remplit régulièrement de façon ANONYME en ligne des questionnaires sur sa santé et habitudes alimentaires. Et tout cela il peut le faire au bureau ou encore dans son salon sur ordinateur ou tablette ! Vos données sont bien sûr protégées !
Si vous souhaitez avoir plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter ou  encore à consulter les sites répertoriés à la fin de l’article.
Si vous souhaitez d’ores et déjà vous inscrire en tant que volontaire rien de plus simple, il suffit de cliquer ici.
Un petit clic pour le volontaire et une grande avancée pour la recherche 😉.

Solène BOULLIOU, spécialiste de l’alimentation durable.

Pour en savoir plus 

Site NutriNet-Santé : https://etude-nutrinet-sante.fr/
Site BioNutriNet : https://bionutrinet.etude-nutrinet-sante.fr/
Sources : 
[1] Baudry J, Assmann K.E, Touvier M, Allès B, Seconda L, Latino-Martel P, Ezzedine K, Galan P, Hercberg S, Lairon D, E. Kesse-Guyot. Association of Frequency of Organic Food Consumption With Cancer Risk- Findings From the NutriNet-Santé Prospective Cohort Study. JAMA Intern Med. doi:10.1001/jamainternmed.2018.4357 Published online October 22, 2018.

Alimentation/Santé

Commentaires

Xrumer 19.0 + XEvil 4.0: complexe de logiciels innovants pour casser n'importe quel Captcha

1. Neurones puissants: XEVIL OCR peut résoudre plus de 12000 de différents types de Captcha,
y compris tels De populaires, comme ReCaptcha V2, v3 de Google CAPTCHA (en Xevil 4.0 Ultra seulement!), Captcha.Com, SolveMedia, Bing-Captcha,
Facebook-captcha et Bitfinex-captcha, Yandex-captcha, DLE-captcha, VBulletin-Captcha, et beaucoup d'autres types!

2. Très grande vitesse et précision: vitesse de reconnaissance 0,01 .. 0.02 seconde par image (mais seulement 1 seconde en version démo!),
XEvil peut contourner et résoudre de grands types spectre de captcha avec une grande précision,
sans difficulté, distorsion, bruits, polices, couleurs.

3. Interface utilisateur très simple: seulement 3 boutons principaux pour commencer la reconnaissance,
ainsi xevil facilement à utiliser avec un large spectre de programmes de SEO, SMM, Analytics,
La masse de l'Auto-Enregistrement/Affichage/de l'Envoi/Bruteforcing/CryptoCurrency programmes d'exploitation Minière.

Intéressé? ;)
Il suffit de faire la recherche dans google "XEvil for Free".

Ajouter un commentaire