dossiers et débats

Loi d'orientation agricole et alimentaire : tout pour l’agro-chimie, rien pour le vivant...

Un projet diamétralement opposé à celui que nous portons : faisant fi des impératifs écologiques et environnementaux, et à des années lumières du développement d'une agriculture et d'une alimentation saines, équitables et accessibles à toutes et tous. Plus de méga-projets, de ces Grands Inutiles, plus d’industrialisation, moins de lanceurs d'alertes, moins de paysan.nes, moins de bio et que vivent les profits au détriment de toutes et tous !

Après de longues consultations et plusieurs reports, le projet de loi d’orientation pour la souveraineté agricole et le renouvellement des générations en agriculture est examiné jusqu’au 24 mai inclus, avant un vote solennel prévu le 28 mai à l’Assemblée nationale. Ce projet prétendait apporter des réponses à la crise que traverse le monde agricole et à notre perte de souveraineté alimentaire. Il était donc attendu comme une réponse aux crises agricoles et climatiques et avait fait l'objet de nombreuses propositions de collectifs citoyens. Le projet proposé va au-delà des pires scénarios. Il propulse le monde agricole droit dans le mur, aggrave la fragilité alimentaire du pays, relègue la transition écologique à un lointain souvenir et lâche les paysan.ne.s bio. Rien non plus concernant le mur démographique, que ce soit dans l’accompagnement de paysan.ne.s ou dans leur formation à la transition. Rien, en somme, pour ce que nous défendons. Tout, en revanche, pour les mégabassines, les gros élevages, l'industrialisation d’un modèle à bout de souffle, et tout autre symptôme du gigantisme capitaliste. Un véritable droit à polluer !

Nous refusons cette logique mortifère pour les paysan.ne.s comme pour l'environnement et les consommateur.trice.s. Plus que jamais, nous devons nous unir et nous mobiliser collectivement ! N'attendons pas qu'il n'y ait plus rien pour le faire.

Ce n'est plus un simple fossé qui sépare les visions des défenseurs du vivant de ceux qui nous gouvernent mais un monde entier. Dans ce monde, qui est le leur, l’unique boussole indique la stricte recherche de profits pour une minorité au détriment de tout le reste. Mais dans le monde, le vrai que nous défendons, doivent être mis en première loge le vivant, les revenus justes et décents ainsi que l’accès à une alimentation saine pour toutes et tous.

Sortons de la sidération, agissons ! Nous appelons la société civile a s'opposer à cette orientation destructrice favorisant les projets contre lesquels nous nous battons déjà.

Rendez-vous ce 25 mai partout en France pour marcher contre l'agrochimie : vers un autre modèle agro-écologique !


Communiqué de presse en reaction à l'étude de la Loi d'orientation agricole et alimentaire des organisations réunies au Lieu-DIt mardi 21 mai

Bio Consom'acteurs

FNAB (Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique)

Combat Monsanto

FAIRe un monde équitable,

Elodie Bonnafous, adjointe à la Mairie de Poitiers

Agriculture
Alimentation/Santé
Écoproduit
Environnement
OGM
Restauration collective
Sociétal

Ajouter un commentaire