myLabel : s’informer pour mieux consommer 

Il y a deux ans, nous vous présentions myLabel, une application qui permet aux consommateurs d’identifier gratuitement les produits en phase avec vos valeurs, grâce à une approche personnalisée plus complète qu’une simple analyse nutritionnelle. En effet, myLabel est personnalisable selon des critères de consommation qui peuvent être multiples : santé, environnement, social.


L‘application vous propose de choisir les critères qui sont importants pour vous, parmi cette liste :
    • Présence de pesticides
    • Protection de la biodiversité
    • Présence d’OGM
    • Origine locale
    • Génération de pollutions
    • Respect de l’égalité femmes-hommes
    • Prise en compte du bien-être animal
    • Utilisation d’huile de palme
    • Existence de perturbateurs endocriniens
    • Juste rémunération des agriculteurs


Derrière chacun de ces critères, myLabel s'appuie sur un réseau de partenaires (associations, ONG, etc.) référents qui jouent le rôle de garants sur leur domaine d'expertise. Tout comme Bio consom’acteurs, les associations Fair(e) un monde équitable, Greenpeace, 60 Millions de Consommateurs, ou le CIWF sont ainsi partenaires « garants » de myLabel.


Convaincus que l’accès à l’information est essentiel pour mieux maîtriser sa consommation et faire des choix éclairés, nous avons choisi de partager les informations de notre livret La bio en questions, directement disponibles via l’application lorsque vous faites vos courses en magasin ou en ligne, ou encore notre avis et décryptage sur les labels.


Retrouvez ainsi nos conseils sur la bio lorsque vous faites vos courses, en ligne ou en magasin : https://www.mylabel.io/dl

 Confinement : qu’est-ce qui a changé ? - L'analyse de myLabel


En permettant à chaque utilisateur de choisir les critères qui sont importants pour lui sur les axes santé, environnement et social, myLabel identifie les préoccupations principales des utilisateurs lorsqu’ils font leurs courses. Ainsi, 4/5 des utilisateurs sélectionnent des thèmes liés à la santé et 2/3 d’entre eux des thèmes liés à l’environnement. Parmi ces thèmes, sont davantage plébiscités côté santé : la présence de pesticides, d’additifs et de perturbateurs endocriniens. Côté environnement, les utilisateurs sélectionnent en majorité l’origine locale et l’impact carbone, ainsi que la présence d’huile de palme. Près d’un utilisateur sur deux pose également des exigences sociales : notamment sur la juste rémunération des agriculteurs.


Pendant le confinement, les utilisateurs ont accordé davantage d’importance à la santé, en renforçant leur choix de ce critère : les critères de la santé sont ainsi devenus N°1 en terme de croissance du nombre d’utilisateurs concernés (+7% sur 1 an), passant devant la juste rémunération des agriculteurs.


D’autre part, durant le confinement, les utilisateurs ont changé leur comportement lorsqu’ils ont cherché des informations détaillées sur une thématique suite à un scan produit ou durant les achats en ligne. En 2019, les enjeux sur lesquels les utilisateurs étaient le plus engagés étaient liés à la nutrition et aux additifs. Mais depuis mars 2020, l’engagement s’est déplacé et la part des recherches d’information sur les thèmes environnementaux et sociaux a doublé, indiquant une augmentation nette du besoin de savoir, de comprendre.

 

En savoir plus :


 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.