Ensemble contre le gaspillage alimentaire

En France, le gaspillage alimentaire au sein des foyers représente 5,2 millions de tonnes par an, soit 79 kg par personne. Dans le monde, cela représente 1,3 milliards de tonnes, autrement dit 1/3 de la nourriture produite. Si le gaspillage alimentaire était un pays, ce serait le troisième plus gros émetteur de CO2 après les États-Unis et la Chine. Nous ne pouvons pas entièrement remédier au gaspillage alimentaire, il y aura souvent un petit os ou un produit mal conservé. Cependant, nous pouvons améliorer nos comportements du quotidien et le réduire d’environ 20 kilos par personne.

Des solutions à la portée de chacun de nous :

Zéro-Gâchis

Chaque jour, dans les supermarchés, des produits sont jetés, car la date de péremption est bientôt atteinte, ou parce que les fruits et légumes ne sont plus assez beaux. Cela représente des milliers de kg de nourriture jetés quotidiennement.

Signé en 2013 entre l’Etat et les représentants des acteurs de la chaîne alimentaire, le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire comporte 11 mesures fondées sur l’engagement de l’ensemble de ces acteurs (producteurs agricoles, marchés de gros, industries agroalimentaires, grande distribution, restauration collective et commerciale, collectivités territoriales). Il fixe notamment l’objectif national de réduction du gaspillage alimentaire à 50 % à l’horizon 2025, soit une diminution moyenne annuelle de 5% par an entre 2013 et 2025.

La grande distribution a donc été poussée à agir. De plus en plus de magasins mettent en place dans leurs rayons frais un endroit réservé aux produits dont la date de péremption approche, avec des réductions allant de -30% à -70%. D’autres chaînes regroupent les fruits et légumes abîmés, ainsi que les invendus du rayon boulangerie pour les vendre en cagette à un prix dérisoire.

Pour encourager ces initiatives, le site Zéro-Gâchis propose un service qui référence des produits à consommer rapidement à coût réduit. On y trouve des fruits et légumes, de la viande et des produits des rayons frais et épicerie avec des réductions jusqu’à -70%. Le site internet se charge de répertorier les produits disponibles chaque jour dans chaque magasin, vous pouvez facilement les retrouver grâce à la carte interactive du site qui géo-localise les magasins partenaires autour de vous.

En plus d’aider la planète, vous aidez votre compte en banque ;)

Too good to go

Sur le même principe que le site Zéro-Gâchis, too good to go vous met en relation avec les commerçants qui proposent leurs invendus. C’est simple, on se connecte, on réserve et on récupère son plat. Une façon de se faire plaisir à moindre coût en aidant les commerçants et en préservant la planète ! L’application Too good to go vous propose aussi de faire des dons à des personnes sans abri. Vous choisissez l’association de votre choix, et celle-ci se charge ensuite de leur apporter des vivres, des vêtements et des produits de première nécessité. Et si vous voulez donner de votre personne, vous pouvez vous joindre aux “Maraudes” avec les bénévoles.

Frigo Anti-Gaspi

Le concept est simple, vous déposez les aliments dont vous ne voulez pas, ou dont vous n’avez pas l’utilité, et quelqu’un qui en a besoin les récupère. Pour éviter d'avoir des doutes sur la provenance de la nourriture ou sur l’hygiène, à chaque fois que quelqu’un dépose un produit, il doit remplir une fiche de suivi. Et pour s'assurer de la bonne tenue des règles d’hygiène, des volontaires en service civique passent tous les jours vérifier la température, les dates de péremption, et nettoyer le frigo. Pour des raisons de sécurité alimentaire, le frigo est végétarien, et ne peut pas non plus contenir de produits à base de mayonnaise. Exit donc les sandwichs triangles et autres plats préparés du même type. Il arrive aussi qu’on y trouve de belles surprises car certains restaurateurs se servent de ce frigo pour ne pas jeter les produits en surplus qu’ils ne peuvent plus servir.

Pour l’instant le concept n’est pas très répandu, il en existe un sur Bordeaux mis en place par la Crepaq (Centre de Ressources d’Ecologie Pédagogique de Nouvelle Aquitaine) et deux sur Paris, situé en face du restaurant La cantine et au Bar Commun dans le 18ème. On en répertorie une centaine en Allemagne, premier pays à avoir mis en place les frigo partagés.

Frigo Jaune

Dans la continuité de la loi Grenelle II qui, depuis 2016, « oblige les entreprises à inclure dans leur rapport annuel extra-financier des données concernant le gaspillage alimentaire et/ou l’économie circulaire ». Une société a décidé de mettre en place les frigos jaunes dans les entreprises disposant d’une cantine. Grâce à cette initiative, les portions restantes après chaque service sont placées dans des barquettes recyclables et répertoriées dans l’application. L’entreprise qui met en place ces frigos vous fournit un kit de communication interne pour vos employés, ainsi qu’un rapport trimestriel de l’impact du dispositif dans l’entreprise. Les plats qui ne sont pas emportés par les employés sont ensuite donnés à des associations qui distribuent les plats à des personnes en situation de précarité, ou à des organismes qui se chargent d’en faire du compost.

Les magasins Nous anti-gaspi

Imaginez des épiceries complètement dédiées à une consommation responsable, économique et qui prend soin de la planète. C’est le défi que s’est lancée l’équipe de Nous anti-gaspi. Elle souhaite d'ailleurs devenir le premier réseau de magasins dédié à la réduction du gaspillage.
Pour cela, le principe est simple. Nous anti-gaspi propose aux fabricants et aux producteurs de vendre leurs produits, mais pas n'importe lesquels. Uniquement les produits qu’ils n’auraient pas vendu, ne répondant pas aux critères trop exigeants de la grande distribution. Outre éviter le gaspillage et valoriser les produits des producteurs et fabricants, le réseau est une aubaine économique pour tous.

Les premières épiceries ont ouvert en Bretagne (Rennes et Saint Malo) en 2018. On attend de nouvelles ouvertures pour 2019.

Tous ces dispositifs aident à lutter contre le gaspillage alimentaire, mais aussi à sensibiliser la population : donner au lieu de jeter, récupérer au lieu d’acheter, connaître les produits que l’on peut consommer sans crainte des dates de péremption… C’est en se mobilisant tous ensemble que nous arriverons à réduire considérablement les chiffres du gaspillage alimentaire.  

A ce propos, Bio Consom’acteurs s’est lancé un défi avec le Rêv Café en 2019 : proposer un repas anti-gaspi par mois. Nous valorisons les invendus des magasins bio voisins et avec des bénévoles, nous cuisinons et partageons un dîner ! Le prochain est programmé le 17 janvier 2019 !

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.