Burger allemand, par Noémie

Pour ce burger allemand, j’ai évidemment souhaiter associer les grands aliments traditionnels que l’on trouve dans ce pays : Le pain soit étant plutôt noir et dense au seigle, soit moelleux et plutôt sucré. Pour un burger assez digeste et non compact, j’ai donc préféré un pain moelleux brioché avec des parfums de bière. Pour le steak, je voulais rappeler les charcuteries fumées qui composent la majorité des plats, c’est pourquoi j’ai opté pour un tofu fumé très parfumé de la marque Taïfun avec lequel j’ai l’habitude de faire des farces végétales. J’ai utilisé du sel fumé pour accentuer ce goût (voir nota des bio débutants). La pomme de terre et le chou étant très présents également, j’ai choisi de préparer des röstis et de les intégrer à la préparation et d’émincer un chou cabus (moins acide que le chou à choucroute et plus frais pour rafraîchir ce burger) pour l’intégrer cru en guise de salade. La sauce est très simple et mélange une crème fraîche de brebis et du raifort. Pour une préparation plus légère, on pourra choisir un yaourt à la grec. Le gouda au cumin rappelle ce fromage également fortement consommé dans ce pays. Enfin des cornichons viennent également relever ce mélange. Il n’a pas été évident de présenter un burger « light » pour ce pays où la nourriture est assez riche. Malgré tout, le plat ne comporte que très peu de matières grasses saturées, est riche en fibre et les cornichons aident à abaisser l’IG de l’ensemble du plat.


DEUTSCH BURGER
Pour 6 personnes
Temps de préparation : 20 mn pour le pain. 10 mn pour röstis et 10 mn pour steaks
Temps de repos : 3h pour le pain. Pas de repos pour le reste
Temps de cuisson : 20 mn pour le pain 10 mn pour rôstis et 10 mn steak
Niveau de la préparation : Moyen
Coût de la recette : 2€ pour le pain 5.3€ pour le steak 2€ pour les röstis 6.5€ pour le montage
Soit 2.6€ environ par burger pour des ingrédients 100% bio
Régimes spécifiques : végétarien

Pain moelleux à la bière :
- 400g de Farine de blé T80
- 20cl de Lait de soja tiède
- 10cl de Bière blonde
- 30g de Levure fraîche
- 5cl d’huile de soja (ou autre huile au choix)
- Sel

Steak végétarien haricots-tofu fumé :
- 400g d’haricots blancs (400g poids net égoutté)
- 250g de tofu fumé aux herbes (marque Taïfun) ou autre marque
- 2 CS de sauce soja shoyu
- 1 petit oignon blanc
- 1 gousse d’ail
- 1/4cc de sel fumé
- Poivre

Röstis de pommes de terres :
- 4 grosses pommes de terre ferme
- 1 œuf (ou 2 si nécessaire)
- 2CS de farine de blé T80
- 1 oignon
- 1 gousse d’ail

Sauce :
- 20cl de crème fraiche de brebis ou yaourt grec de brebis
- 3cc de raifort frais (en pot)

Montage du burger :
- 150g de gouda au cumin (6 belles tranches)
- La moitié d’un petit chou cabus (chou vert lisse)


1) Préparation du pain :
Faire tiédir le lait de soja. Dans un saladier mélanger la levure fraîche au lait de soja. Au bout de 10 minutes, ajouter la bière et 100g de farine de blé T80. Couvrir d’un torchon humide et laisser poser dans un endroit chaud pendant une heure. Le mélange va devenir mousseux et épais. Y ajouter ensuite la farine restante et mélanger à l’aide d’une spatule. Laisser poser de nouveau sous torchon humide pendant une heure supplémentaire. La pâte va doubler de volume. La déposer à l’aide d’une spatule sur un plan de travail fariné. La séparer en 6 morceaux à l’aide d’un couteau ou d’un outil tranchant si nécessaire. Travailler à la main et former 6 jolies boules que vous déposerez sur une plaque de cuisson (huilée ou recouverte de papier cuisson ou silpat) Laisser poser une heure de nouveau sous torchon humide puis enfourner 20 minutes à 200° puis laisser refroidir sur une grille pendant au moins 15 minutes.

2) Préparation du steak végétarien :
Égoutter les haricots blancs. Écraser à l’aide d’un presse purée, ou passer au mixeur. Écraser le tofu à la fourchette ou passer au mixeur. Ajouter  la sauce soja, l’oignon émincé et la gousse d’ail pressée. Saler à l’aide du sel fumé. Une fois la préparation prête, humidifier vos mains, prenez une belle cuillère à soupe de préparation dans vos mains et former 6 steaks. Les déposer sur une plaque de cuisson huilée et faire cuire au four pendant 15 minutes à 220°

3) Préparation des röstis :
Laver et brosser les pommes de terre. Les râper grossièrement dans un saladier. Y ajouter un oignon émincé et une gousse d’ail pressée. Ajouter la farine et l’œuf. Assaisonner. Bien mélanger. Une fois la préparation prête, faire chauffer une poêle avec de l’huile d’olive. Déposer une belle cuillère à soupe dans la poêle et à l’aide d’une spatule rabattre les bord pour former une belle galette ronde.

4) Préparation de la sauce :
Mélanger la crème fraîche de brebis avec le raifort. Saler, Poivrer.

5) Montage du burger :
Trancher le fromage en 6 tranches fines. Émincer finement le chou cabus. Trancher les pains en 2.
Couvrir la tranche du bas de sauce. Déposer le chou émincé puis le steak végétarien, une deuxième couche de sauce, le rösti et le fromage puis fermer de la deuxième moitié de pain.

Ce burger se suffit à lui-même. Il pourra être accompagné d’un peu plus de chou cabus émincé assaisonné d’une vinaigrette au raifort.

Nota des bio-débutants :

Sel fumé : Si vous n’en avez pas dans cette recette, ne vous inquiétez pas, c’est un petit plus… Ce petit plus est une très jolie découverte d’une cave à sel qui se trouve à Tarbes. Ce sel est obtenu avec un procédé de fumage traditionnel de bois de chêne ou d’aulne rouge. Son parfum est absolument bluffant tellement il rappelle les charcuteries ou les saumons fumés. Dans ce burger, évidemment, l’idée étant de se rapprocher de la charcuterie, j’ai voulu l’intégrer.

Brossage des légumes : Les légumes bio n’étant pas traités ou traités le plus naturellement possible, il n’est pas dangereux d’en consommer la peau ! Au contraire, la peau des légumes contient la plus grosse concentration des nutriments mais aussi malheureusement, quand ils sont traités des pesticides ! Au maximum de ce que vous pouvez, n’épluchez pas vos légumes, brossez les avec une brosse adaptée. Vous pourrez bien sûr éplucher les légumes un peu trop vieux dont la peau est trop épaisse ou trop colorée (marque de terre qui ne s’en vont pas par exemple ou encore betterave dont la peau a un gout de terre trop prononcé et est bien trop épaisse)

Raifort : Le raifort est une plante dont on utilise essentiellement la racine râpée en condiment, souvent en remplacement de la moutarde. Sa saveur est très piquante et poivrée. C’est la base du wasabi qu’on trouve souvent en accompagnement de plats japonais tels que les sushis. Le raifort est beaucoup utilisé en Alsace, en Allemagne et dans d’autres pays d’Europe de l’Est.

Gouda au cumin : Le gouda est un des fromages les plus consommés de la Belgique, aux Pays Bas et en Allemagne. On en trouve souvent tout prêt en tranche. Les versions de supermarché contiennent un paquet incroyable de colorants et d’autres additifs sympathiques. C’est pourquoi, sur ce fromage précisément, surtout préférez-le bio !

Une recette de Noémie Gazza, créatrice culinaire au blog joliment agité de cerises
Crédit photo: Noémie Gazza

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.