Entretien avec Sylvie Dulong

Sylvie Dulong est viticultrice bio en Gironde et co-présidente de Bio Nouvelle Aquitaine. Elle a accepté de répondre à nos questions, de présenter le réseau et de revenir sur l’actualité

Bio Nouvelle-Aquitaine, fédération régionale d’agriculture biologique, agit pour le développement d’une agriculture et d’une alimentation d’intérêt général, la création de valeurs économiques, environnementales et sociales au sein de nos territoires.

Elle accompagne les agriculteurs vers la conversion en bio, contribue à la structuration des filières, de la production à la distribution, en passant par la transformation agroalimentaire. Elle sensibilise et accompagne les collectivités à développer des politiques publiques en faveur de la bio.Pour être un lieu de construction collective, Bio-Nouvelle-Aquitaine, Fédération Régionale d’Agriculture Biologique et les Groupements départementaux ont ouvert leurs conseils d’administration aux structures associatives et aux collectifs citoyens. C’est à ce titre que Bio Consom’Acteurs est membre du conseil politique de la fédération.

 

Sylvie DULONG (viticultrice) est Présidente déléguée, porte-parole et représentante d’Agrobio Gironde dans Bio Nouvelle Aquitaine :

 

Peux-tu nous décrire rapidement ton parcours et dire quelques mots sur ton exploitation ?

« J’ai une formation d’œnologue, après avoir travaillé 20 ans pour un négoce bordelais, j’ai repris le domaine familial en 2000 que j’ai converti à la Bio et à la Biodynamie en 2007. La propriété familiale vendue, en association avec un ami j’ai repris un petit vignoble à Saint-Emilion, lui aussi converti à la Bio  et la Biodynamie »

Comment en es-tu arrivée à l’agriculture Biologique et à la Biodynamie ?

« Travaillant dans les vignes, je me suis rendue compte que je ne supportais pas  les produits  phyto sanitaires appliqués pour protéger la vigne : les yeux me brulaient, les mains me démangeaient. En protégeant les vignes avec des produits utilisables en AB, je n’avais plus ces désagréments. Et je me suis rendue compte que la diversité s’installait dans les vignes, l’environnement devenait plus fourni en oiseaux, en insectes . Il y avait un petit étang dans lequel tritons et grenouilles faisaient la fête.. 

Au moment de décider de la date de récolte, il faut gouter le raisin tous les jours pour suivre l’évolution de sa maturité, je n’avais plus aucune appréhension à mettre en bouche un raisin que je savais exempt de produits toxiques.

Le goût des raisins et donc du vin a évolué vers plus de complexité aromatique, plus de  fraicheur.. Toujours dans cette idée de recherche du respect du vivant dans les sols, les cycles lunaires je suis passée à la Biodynamie.

Passer en Bio m’a permis de (re)découvrir mon métier, de mieux observer ce qui se passe dans les vignes, dans le chai. Cela m’a également fait évoluer personnellement, de changer ma manière de consommer, de cuisiner, de me soigner. Je rajouterai que cela a aussi changé ma façon d’interagir avec les autres. C’est un chemin vers une autre sensibilité au monde.

 

Comment et pourquoi t’es-tu engagée dans AgroBio Gironde puis dans Bio Nouvelle Aquitaine ?

« Quand j’ai converti le domaine familial, j’ai suivi des formations et j’ai été suivi techniquement par Agrobio Gironde. Cela m’a permis d’échanger avec d’autres professionnels, de comprendre les principes de la Bio, ses valeurs, ses difficultés techniques, comprendre les réussites, les enjeux.

J’ai apprécié la bienveillance, la solidarité, la force de conviction de ce réseau. Le domaine familial vendu, ayant un peu plus de temps de disponible, j’ai souhaité m’engager dans AgroBio Gironde , puis dans Bio Nouvelle Aquitaine pour participer au développement et à la défense de la Bio. Car je suis persuadée que la Bio est plus qu’un mode d’agriculture : la Bio et les valeurs que porte le réseau FNAB sont des réponses aux enjeux climatiques, environnementaux et sociétaux qui sont face à nous. En étant engagée dans Bio NA, je peux défendre ces convictions auprès des décideurs des politiques publiques.

 

Qu’est-ce que Bio Nouvelle Aquitaine en 2021 ? Comment le réseau bio est-il structuré  et quelles sont ces principales actions ?

« Bio Nouvelle-Aquitaine, fédération régionale d’agriculture biologique, agit pour le développement d’une agriculture et d’une alimentation d’intérêt généralla création de valeurs économiques, environnementales et sociales au sein de nos territoires.

Bio Nouvelle-Aquitaine accompagne les agriculteurs vers la conversion en bio, contribue à la structuration des filières, de la production à la distribution, en passant par la transformation agroalimentaire. Elle sensibilise et accompagne les collectivités à développer des politiques publiques en faveur de la bio.

Nous réunissons ceux qui portent les valeurs de la bio, agissent en faveur du climat, la biodiversité, la qualité de vie, l’emploi et pour le développement de territoires humains et solidaires. Nous travaillons ensemble, depuis la production jusqu’à la consommation, pour développer l’agriculture et les filières bio dans un projet global pour une économie équitable sur les territoires. »

 

Comment Bio Nouvelle Aquitaine promeut le développement de la bio dans la région ?

« Nous formons et accompagnons techniquement de nombreux agriculteurs à la conversion et au maintien à l’agriculture biologique.

Nous intervenons également  dans la structuration de filières et des circuits courts avec de nombreux partenaires.

Nous agissons auprès des collectivités  (mairies, communes)  pour les accompagner à développer la bio sur leur territoire et dans leur cantines.

 

Comment le réseau agit-il avec la FNAB sur les arbitrages de la future PAC ? Comment les consommateurs et les consommatrices peuvent-ils agir à vos côtés ?

LA FNAB participe aux discussions pour la nouvelle PAC, dans le cadre de la «plate forme pour une autre PAC » . Les consommateurs et consommatrices peuvent nous aider en signant la pétition « On veut la Bio pour tous »

 

Quelle place le réseau fait-il à la société civile ? Qui participe et quels sont vos objectifs ?

L’Agriculture Bio touche des domaines plus larges que le domaine agricole, il s’agit de l’alimentation, de la santé, de la qualité de l’eau, de la biodiversité. C’est pourquoi nous pensons que la société civile doit être présente à nos côtés. Elle a donc  sa place dans la gouvernance de Bio Nouvelle Aquitaine. WWOOF France, la LPO et Bio Consom’Ateurs ont des représentants dans notre Conseil d’Administration.

 

Comment envisages-tu l’évolution de la Bio en Nouvelle Aquitaine dans les 5 prochaines années ?

La croissance des superficies en bio est constante (+19%/an). La Nouvelle Aquitaine est la 2eme région française en surfaces bio, nous souhaitons qu’elle devienne la 1ere.  Nous souhaitons que les produits Bio, locaux représentent 20% dans les cantines d’ici 2025. »

 

Merci à Sylvie Dulong et à Bio Nouvelle Aquitaine

Pour aller plus loin :

Notre article sur les arbitrages de la prochaines PAC

Notre relais de la pétition « on veut la bio pour tous »

Participez à la campagne "CitoyensEtPaysansAPoil

Consultez notre livret La Bio en Questions

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.