L'automne, c'est pas d'la tarte!

Voici venue l’automne et le plaisir de retrouver certains légumes que nous n’avions pas vus depuis un moment : poireaux, épinards, blettes, choux… Je suppose que certains feront un peu la tête même si les saisons étant un peu retardées cette année, on a encore la chance en ce mois d’octobre de croiser des tomates, des fraises et des aubergines ! Quel plaisir de mixer ainsi des petites framboises dans des salades de chou croquantes, ou de mettre des tomates fraîches dans des potages aux haricots secs…
Une multitude de possibilités s’offrent à nous et pour ce mois d’octobre, j’ai décidé de partager avec vous ma grande passion des tartes salées ! Plat rapide, familial, qui peut aussi se faire distingué et surtout original ! J’aime jouer la carte de l’originalité, mais plus loin que de se poser la question de la garniture, surtout se poser la question de la pâte ! Je ne connais pas la notion de pâte traditionnelle même si souvent pour moi, il s’agit de Farine T80 avec de l’huile d’olive et de l’eau chaude. Je ne peux m’empêcher d’y rajouter des flocons de céréales, des mélanges de farine (farine de lentilles, pois chiches etc…) ou encore de troquer carrément les céréales habituels par… une pâte en polenta, en fonio, en quinoa, ou encore des pommes de terre…
Car l’atout d’une tarte, c’est souvent sa facilité à être un plat complet, apportant des protéines, des vitamines et des fibres ! Loin de la quiche lorraine qui certes peut être délicieuse mais est surtout presque trop protéinique et calorique, on peut alors imaginer des tartes complètes, délicieuses, avec ou sans œufs, avec ou sans gluten.
C’est pas d’la tarte, c’est un clin d’œil à un petit livre des éditions La Plage de Fanny Denault qui a écrit un recueil complet de tartes originales sur le même principe que celui que je vais vous exposer ici…

-> Tartelettes röstis au reblochon et à l'oignon confit
-> Polentarte au vert de blettes, oseille et crème d'épeautre
-> Quinoa tarte aux poireaux
-> Tarte fonio-teff à la butternut et aux noisettes

Nota des bio débutants : des petits infos sur les aliments utilisés pour les recettes

La polenta : En Haute-Savoie, elle est appelée "polente", elle est servie nature, ou cuite avec de la tomme de vache, ou encore parfumée avec des champignons. Elle est un plat qui se prépare rapidement, 3 bonnes minutes lui suffisent... Si vous hésitez sur sa préparation, faites bouillir un volume de polenta pour deux volumes d'eau et 30 grammes de fromage à pâte dure. Verser dans un bol ou petit saladier et la lisser. Laisser refroidir. Démouler. Coupez la en tranche et faites la revenir dans un peu d'huile ou grillée au four... Pour la petite info, il s'agit d'une semoule de maïs très fine, elle est donc sans gluten. Choisissez-la instantanée, ce qui signifie qu'elle est précuite, vous y gagnerez en temps! Elle est aussi très souvent vendue en vrac en magasin bio et il s'agit majoritairement de la version instantanée. Céline Mennetrier du Blog Artichaut et Cerise Noire vient de publier un petit opus qui lui est entièrement consacrée. Clic pour le découvrir

Les fanes : Et oui, dans la cuisine bio, rien ne se perd, les fanes sont comestibles, qu'il s'agisse de celles des carottes, de celles des radis, des blettes et j'en passe. Elles sont également riches en vitamines dont regorgent leurs fruits alors pourquoi s'en priver?! Les fanes de blettes ont un goût qui se rapproche des épinards frais. Pour ceux qui n'aiment pas trop les épinards, essayez-les, vous pourriez être agréablement surpris, d'autant que la recette de polentarte proposée ici les rehausse avec la douce acidité de l'oseille.

Le gomasio : Kesako? Le gomasio est un condiment très utilisé dans la cuisine biologique, il s'agit de graines de sésame torréfiées avec du sel marin. C'est excellent pour la santé (voir ICI les qualités nutritionnelles du sésame) et cela permet de bien moins saler! Le goût est bien sûr délicieux! Vous pourrez également trouver du gomasio aux herbes aromatiques, ou encore aux algues. Je vous le conseille au vrac, mais vous pourrez en trouver d'énormes pots qui je vous rassure, partiront très vite.

La levure maltée : On l'appelle aussi levure alimentaire ou levure de bière. Il s'agit de flocons très fins (ou paillettes) au goût très particulier légèrement fumé avec un goût typique de fermentation. Elle a un arôme proche de certaines bières bien prononcées comme les bières ambrées ou brunes. On la vend en vrac dans les magasins bio ! Son goût particulier lui donne un autre avantage : Sur un gratin ou dans certaines préparations elle remplace le  fromage à merveille, très bonne astuce pour alléger un plat et bien évidemment pour nos amis végétaliens! Cette levure, issue de fermentation de malt d'orge et de houblon, a de nombreuses vertus que bien des personnes connaissent à travers son utilisation en temps que complément alimentaire! Pour commencer, cette levure est très riche en vitamine B, mais aussi en protides qui contiennent tous les acides aminés essentiels (ceux que notre corps ne synthétise pas de lui-même et recherche alors dans la nourriture, la base d'une alimentation équilibrée), et contient des minéraux tels que calcium, cuivre, fer, magnésium, phosphore et potassium! On lui attribue les vertus suivantes : fortification des ongles et des cheveux, aide au renforcement digestif, stimulation du système général, lutte contre la fatigue et les infections, aide à la beauté de la peau.

Les crèmes végétales : Ce sont de fabuleuses alternatives à la crème fraîche de « vache » : elles allègent les préparations, réduisent leur taux en cholestérol, et les rendent beaucoup plus digestes. Leur goût assez neutre leur permet de s’accommoder relativement bien dans la plupart des plats (liaisons, soupes, sauces pour pâtes par exemple etc…), ni vu ni connu (garanti que vos invités ne s’en rendront pas compte) ! Elles fournissent bien évidemment un apport nutritionnel très intéressant puisqu’elles sont issues des céréales (épeautre, riz, avoine) et de légumineuse (soja) et peuvent ainsi compléter un plat dans l’apport essentiel des acides aminés. Comment sont-elles fabriquées ? Il s’agit de laits végétaux émulsionnés à l’aide d’une huile et d’un épaississant naturel (gomme xanthane ou fécules… etc) ! Elles n’ont pas toutes les mêmes densités, et un léger goût qui les différencie. Essayez-les pour vous faire votre avis. Le soja a plutôt tendance à être liquide (Soy, Bjorg…) et à avoir un goût léger proche d’une crème fraîche liquide allégée, l’épeautre et l’avoine sont plus denses et leur petit goût de céréale ressort, le riz lui est proche d’un lait de riz bien épaissi mais il est très fluide et léger en goût.
 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.