Quand commence la saison des tomates ?

Comme je débarquais chez mes parents sans prévenir, je les trouvais attablés devant une salade de tomates. En mars. Soucieuse de s’éviter un prêche sur les légumes de saison, ma mère argua qu’elles venaient de Montauban. Elles étaient donc LOCALES. C’était déjà ça.

J’appelais la chambre d’agriculture pour en savoir plus sur ces tomates de terroir.

Comment poussent les tomates selon les saisons?

Les tomates aiment la chaleur et en hiver, le sol est froid. Même dans les serres chauffées. En France, une tomate d’hiver (non bio) aura poussé hors sol c’est à dire dans un substrat de fibres de coco ou de verre. La tomate de terroir que mangeaient mes parents était donc une tomate hors sol…

Si le label bio n'admet pas la culture hors sol, il admet la culture sous serres. A partir d’avril, une tomate provençale ou languedocienne peut avoir poussé en pleine terre mais dans une serre chauffée, à partir de mai, dans une serre non chauffée. Il faudra attendre juin pour trouver des tomates de plein champ. Dans les autres régions, moins ensoleillées, ça prend un peu plus de temps.

Cependant, si une tomate d’hiver (en serre chauffée) est forcément mauvaise pour l’environnement, elle peut avoir bon gout.

Comment choisir une tomate qui a du gout?

Comme me le précise le conseiller technique de la chambre d’agriculture, le gout d’une tomate est avant tout lié à la variété de la tomate.  Il faut que la tomate soit « ancienne ». Ces variétés de tomates n’ont en fait rien d’ancien. La Marmande par exemple doit son nom … au fait qu’elle a été mise au point par l’INRA de Marmande. Cruelle désillusion.

Mais ces tomates dites anciennes se distinguent des  autres par le fait qu’on les a conçues pour avoir bon gout, par opposition à celles conçues pour produire beaucoup et résister au transport.

L’autre critère qui influe sur le gout est que la tomate ne doit pas avoir été conservée à moins de 8°, règle qu’ignorent joyeusement les GMS en entreposant les tomates dans leurs frigos, à 4°. Pour la pauvre tomate qui arrive harassée d’Espagne ou du Maroc, ça n’a pas grande importance car déjà au départ, elle n’avait pas de gout. Mais pour la tomate ancienne, c’est le massacre. Il faut donc privilégier les circuits courts.

Conclusion 

Pour une tomate qui a du gout, il faut s’en tenir aux tomates dites anciennes, si possible en circuit court ou via un maraicher respectueux de ses produits.

D’un point de vue environnemental, on peut manger des tomates provençales ou languedociennes à partir de mai (serre froide).


Anne Pierce

Plus d'articles sur mon blog: http://www.mescoursesalaloupe.fr

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Liste de tous les relais

Pyrénées-Atlantiques