Crèches, maternités, hôpitaux, maison de retraite...Voir la vie en bio!

Paris, le 2 juillet 2015 - Bio Consom’acteurs se joint à Agir pour l’environnement et 11 autres partenaires pour lancer une campagne de mobilisation pour la bio en restauration collective : « Crèches, maternités, hôpitaux, maison de retraite…Voir la vie en bio ! ». Cette campagne a pour but d’interpeller les élus et les ministres, grâce à des cartes-pétitions toutes prêtes à envoyer, sur la nécessité d’augmenter la part de produits issus de l’agriculture biologique dans la restauration collective.

Alors que la loi Grenelle prévoyait l'introduction de 20% de bio dans la restauration collective publique d'Etat, les résultats sont loin d'être satisfaisants. Il y a pourtant une demande forte de la part des Français: 87% se déclarent intéressés par du bio à l’école, 76% à l’hôpital, 73% au travail et en maison de retraite (Agence bio/CSA).

Les enjeux alimentaires n'ont jamais été aussi importants. L'introduction de produits bio dans la restauration collective peut être le support d'une véritable éducation à l'environnement au travers d'outils de sensibilisation auprès des différents convives de tous âges et de différentes catégories socio-professionnelles. Éveiller le goût et la curiosité permet à long terme de changer les comportements et les habitudes alimentaires. L'essence même du service public est de répondre à un besoin de société et d'intérêt général. Il est temps de redonner la priorité à une alimentation de qualité accessible à tous.

Avec cette campagne, diffusée à 120 000 exemplaires, les citoyens peuvent, jusqu'en décembre 2015, interpeller le Premier ministre, le ministère des affaires sociales, de la santé et des droits de la femme ainsi que leur maire, pour leur demander de:
- fixer un objectif contraignant de 20% d’aliments bio en crèche, maternité, à l’école, à l’hôpital et en maison de retraite, à partir de 2020 ;
- obliger les restaurants collectifs d’indiquer clairement la part d’aliments bio dans les repas ;
- mettre en place un plan de développement de la bio en resto co pour toute structure servant plus de 10 000 repas par an.
- prendre en compte les effets bénéfiques de la bio en baissant la TVA à 2,1% pour tous les achats de produits bio en restauration collective publique ou privée.

Ces mesures permettront d'engager une réelle politique d'introduction de la bio en restauration collective assurant ainsi un accès à tous à une alimentation saine, de qualité et soutenable.

Contact: Julie Corchero, Agir pour l'environnement, 01 40 31 34 48

Télécharger le communiqué de presse ici.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.