Pétition Intermarché

2 commentaires

Les grands fonds marins sont en danger et la surpêche en est l'une des causes principales. Or, la biodiversité marine est essentielle à la vie de l'être humain sur cette planète. C'est pour cette raison que Bio Consom'acteurs soutient Anne Pierce, relai de l'association en Haute-Garonne, qui a lancé en septembre une pétition pour inciter Intermarché à communiquer ses relevés de pêche à l'ONG Bloom.
 

Lien pour signer la pétition!

 

Le texte de la pétition:

"Intermarché a promis de protéger les Grands Fonds, dites-lui de tenir parole

Suite à la mobilisation citoyenne contre la pêche en eaux profonde fin 2014, Intermarché s’était engagé à arrêter de pêcher au delà de 800 m de profondeur et ce, d’ici début 2015. Nous y voilà. Ont-il tenu leur promesse ?

Il y a un peu plus d’un an, l’association Bloom lançait un pétition, destinée aux parlementaires européens, leur demandant d’interdire la pêche de grands fonds.

Il faut plus que 600 000 signatures pour émouvoir un parlementaire mais c’est suffisant pour interpeller une entreprise. 3 des 5 enseignes d’hypermarché, Casino, Carrefour et Auchan, se sont engagées à ne plus acheter de poisson d’eau profonde.

Vous remarquez l’absence d’Intermarché dans cette liste. C’est qu’il est propriétaire, via sa filiale la Scapêche, de 6 des 11 chalutiers de grands fonds européens. Il ne va tout de même pas boycotter ses propres poissons ! Mais bon, il a promis de faire un effort et de ne plus pêcher au delà de 800 mètres de profondeur. C’est moins que la limite des 600 m demandé par les associations de protection de l’environnement, mais c’est mieux que les 1500 m actuels.

Pour preuve de leur bonne foi, ils se sont engagés à fournir aux associations de défense de l’environnement leurs déclarations journalières, où sont notées les zones et profondeur de pêche. Je n’invente rien, c’est dans leur site:

Allez, c’est écrit en petit, je vous le mets en gros:

 

 

 

et dans l’ovale rouge:

 

 

Un an plus tard qu’en est-il ?

J’ai contacté Sabine Rosset de l’association Bloom, qui fulmine : Intermarché refuse de leur communiquer les documents promis.

J’ai ensuite appelé le service de presse de la Scapêche, pour avoir leur version des faits. S’agit –il d’un simple retard ? Pas du tout, ils ont changé d’avis.

Ce qui est promis est promis. Demandez à Intermarché de communiquer à Bloom et WWF leurs relevés de pêche. Signez ma pétition sur http://sauvonslesgrandsfonds.wesign.it/fr

"

Anne Pierce

 

 

Crédit photo: Benson Kua

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.