La bio pour tous

1 commentaire

En 2012, la France comptait entre 5 et 8 millions de pauvres  selon l'Insee. Il y a peu de chances que les choses aient beaucoup bougé. Ces personnes n'ont bien souvent pas les moyens de manger des produits de qualité. L'association Bio Consom'acteurs, avec le soutien de plusieurs personnalités*, a donc lancé le 2 décembre la  pétition "La bio pour tous", pour que chacun, quel que soit son revenu, puisse avoir accès à une alimentation de qualité respectueuse de notre corps, de la planète et des autres êtres vivants. Une alimentation qui doit donc être issue d’une agriculture bio, locale et équitable.

Bio Consom'acteurs demande au Premier ministre et aux ministres de l’Ecologie, de la Santé, et de l'Agriculture le lancement d’un programme national permettant de rendre l’alimentation biologique accessible à l'ensemble de la population grâce à :

-> L'attribution des subventions de la Politique Agricole Commune (PAC) à l'agriculture biologique plutôt qu'à l'agriculture conventionnelle

-> L'obligation faite aux acteurs des filières de production conventionnelle de payer les coûts financiers générés par l'utilisation massive de pesticides et de  nitrates, selon le principe de pollueur payeur

-> La promotion de la qualité des produits biologiques et leur rôle dans la prévention et le maintien d'une bonne santé

-> Le lancement d'un comité de suivi au sein de ce programme permettrait de faire travailler ensemble les acteurs institutionnels, de l'alimentation et de la solidarité.

-> Un réel financement favorisant l’introduction de produits biologiques dans les épiceries sociales et solidaires

-> L'attribution de subventions spécifiques et suffisantes pour la restauration collective publique

Nous avons, toutes et tous, le droit d’avoir accès à une alimentation de qualité respectueuse de l'environnement.

 

Nos arguments:

Aujourd’hui, nos manières de manger ont un impact négatif sur l'environnement et notre santé.

L’agriculture biologique est meilleure pour la santé : les fruits et légumes issus de l’agriculture conventionnelle contiennent 223 fois plus de résidus de pesticides en moyenne que les aliments issus de l'agriculture biologique**. Or, on sait que les pesticides ont un rôle dans l’augmentation de certaines maladies chroniques, telles que les cancers***, en particulier chez les agriculteurs.

Par ailleurs, l’agriculture biologique est plus respectueuse des écosystèmes : elle favorise le stockage du carbone, ce qui est nécessaire à la lutte contre les changements climatiques. Elle est un facteur de conservation de la biodiversité, de préservation des cours d’eau et de lutte contre l’érosion des sols, qui tous sont garants de notre alimentation future.

L’agriculture biologique est aussi plus respectueuse du bien-être animal, parce qu’elle ne tolère ni les élevages en batteries, ni le gavage, ni l’épointage du bec des poussins, ni l’usage des antibiotiques en guise de prévention.

Nous vous invitons à signer et à diffuser largement cette pétition!

 

* Jacky Blanc (ancien président du directoire de la Nef), Lydia Bourguignon (agronome, spécialiste des sols), Claude Bourguignon (agronome, spécialiste des sols), Cyriaque Crosnier-Mangeat (semencier bio, agronome), Valérie Cupillard (créatrice culinaire), Laurent Espinosa (fondateur du journal Human&Terre), Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France), Jean Gadrey (économiste), Béatrice et Jean-Paul Jaud (réalisateurs), Marc Jolivet (réalisateur et humoriste), Henri Joyeux (chirurgien cancérologue), Lylian Le Goff (médecin et environnementaliste), Yves Michel (éditeur), Jean Montagard (chef en cuisine végétarienne et bio), Jean-Louis Mouysset (médecin oncologue), Yann Olivaux (biophysicien), Pierre Souvet (médecin, spécialiste de la santé environnementale), Christian Vélot (généticien moléculaire).


** selon l’étude de Générations futures de décembre 2011

*** selon l’étude de l’Inserm rendue publique le 13 juin 2013
 

 
Plus d'informations et signature en ligne sur www.labiopourtous.info
 

Commentaires

.
Peut-on vraiment faire de l’équitable dans un système marchand?

Malheureusement, tant que la bio sera vendue, il me semble évident que les plus pauvres n'y auront pas accès. La mise sur le marché est inévitablement briseuse de liens et créatrice d'exclusions.

Le seul moyen de permettre à tout le monde de se nourrir sainement c'est certainement de permettre à chacun de produire lui même, et de pouvoir échanger avec ses voisins, en dehors de tout système marchand. Promouvoir l’émergence de véritables liens d'entraide et de confiance mutuelles, pour que ce ne soit plus l'argent mais l'interdépendance de tous qui soit enfin mise enfin au cœur de la société.

J'admire votre association et les actions de ceux qui vous soutiennent, et je comprend l'envie de voir la bio mieux valorisée et davantage promue, mais malheureusement je ne vois pas bien comment l'on pourrait rendre son accès possible à tous en comptant (surement en vain) sur les aides du gouvernement.

Même en ce qui concerne le soutien à tout ceux qui cultivent la terre - ce qui me tiens le plus à cœur - je pense que le mieux que l'on puisse faire reste encore nos propres gestes au quotidien. Localement, avec convivialité et générosité.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.